LES ÉTUDES SPS

2018

 

Rapport détaillé de l’étude ODOXA / MNH / SPS / Université Bourgogne Franche Comté (Didier Truchot)

 

Communiqué de presse

 

Présentation de l’étude ODOXA / MNH / SPS / Université Bourgogne Franche Comté (Didier Truchot)

 

 

 

 

En 2017, 3 études ont été réalisées et ont montré que :

 

 

 

 

Stethos « Attentes des professionnels de santé en cas de souffrance psychologique »

 

• 50% des soignants ne savent pas à qui s’adresser en cas de souffrance

• Près de la moitié des répondants (et jusqu’à 65% des médecins) pensent que la qualité des soins prodigués par des professionnels de santé en souffrance psychologique pourrait en effet être affectée au point de mettre en danger la vie du patient

 

Leurs attentes :

• Les psychologues sont les interlocuteurs privilégiés dans plus de 50% des cas

• 75% des répondants souhaitent l’écoute psychologique, l’orientation, le suivi et l’accompagnement.

 

 

Stethos « Souffrances des professionnels de santé »

 

• 50% des soignants sont ou ont été concernés par le burn out

• 14% par des conduites addictives

• 80% souhaitent être pris en charge dans un centre qui leur soit spécifique, de préférence éloigné de leur lieu d’exercice.

SOUFFRANCES DES PROFESSIONNELS EN SANTÉ - RÉALITÉS ET NÉCÉSSITÉ DE SOINS DÉDIÉS

Pierre Carayon

Les vulnérabilités des professionnels de santé, soignants mais aussi gestionnaires, se manifestent dans leurs identités professionnelles1, et donc dans leurs responsabilités (au-delà de leurs santés elles-mêmes) d’abord par un burn-out (au moins une fois chez 47 % des médecins libéraux, et même 53%2 en Ile de France) puis par des addictions (8 à 10 %), avec des drames humains, personnels et familiaux, et, trop souvent, par un suicide (14 % des décès des médecins libéraux)3.

AUTRES ÉTUDES

Près de 2 000 généralistes libéraux ont répondu à l’étude BOUM du Dr Julia Eismann sur le burn-out. Les résultats de ce travail d’une envergure inédite, que Le Généraliste dévoile au- jourd’hui, montre des chiffres inquiétants sur l’état de santé des médecins de famille dont 4,8 % sont en burn-out sévère. Il met aussi clairement en évidence comment ils peuvent se protéger de la surchauffe professionnelle..

 

------------

 

En 2018, la Fédération régionale de recherche en psychatrie et santé mentale Hauts-de-France (F2RSM Psy) a publié un rappport sur l'épuisement professionnel et conduites suicidaire des médecins.

 

------------

 

Le bien être des étudiants en odontologie et en santé : des chiffres aux solutions. Une étude avait déjà été réalisée en 2015 mais sur un thème plus large concernant plus la formation, cette fois la 2018 est 100 % axée sur le ressenti de bien-être.

------------

 

S'inscrire à notre Newsletter